Histoire d’Equeurdreville-Hainneville

Origine du nom d’Equeurdreville 

L’origine de « Scheldreville » (XIème siècle), selon certains, viendrait de « Skeer », « Skiar », mot danois qui désigne « un rocher dans l’eau ». Pour d’autres, cela proviendrait de « Shelder » qui signifie « couvert d’écailles ». De « Eschedreville » (1175), puis « Esquiendreville », « Esquedreville », « Esqueurdreville », l’orthographe devint « Equeurdreville » en 1717. 

Origine du nom de Hainneville 

L’origine de « Hainevilla » (XIème siècle) également, puis tour à tour « Henevilla », « Haineville » en 1467, viendrait du nom d’un germanique ou d’un scandinave, Rollon, chef Normand, distribua en 912 les terres qu’il avait conquises à ses soldats en les divisant au cordeau (petite corde que l’on tend entre deux points pour obtenir une ligne droite) selon le procédé scandinave. Le mot situé devant « villa » serait alors le nom d’un des guerriers, « villa » provient en revanche du latin « propriété, ferme ». 

Les deux communes ont traversé séparément toutes les périodes de l’Histoire. Les guerres, la Révolution ont, comme partout ailleurs, apporté de nombreux bouleversements. 

A Equeurdreville, l’entrée dans le XXème siècle a été le déclencheur pour Hippolyte Mars, homme de progrès, élu Maire en 1908, qui a décidé de grands bouleversements pour la commune dont il voulait faire une ville moderne. 

A Hainneville, commune rurale, le XXème siècle ne bouleverse ni les habitants ni le paysage et la vie continue au gré des saisons dans le bourg et les fermes alentour. A partir des années soixante, la municipalité de la commune doit affronter un problème d’ordre budgétaire, ne percevant plus les revenus de la taxe des pétroles stockés sur son territoire, voyant ainsi son avenir compromis. 

Equeurdreville, confrontée à un important accroissement démographique dans les années soixante, est à la recherche de terrains, aussi, la municipalité de l’époque, s’est tournée, tout naturellement vers sa voisine, Hainneville. Joseph Bocher, Maire de l’époque à Equeurdreville propose donc à René Lecanu, Maire de Hainneville, un projet de fusion des deux communes qui suscita tout d’abord des objections, mais finalement, le projet est délibéré et adopté par le conseil municipal de Hainneville. Il sera finalisé le 10 septembre 1964 par arrêté préfectoral et entrera en vigueur le 1er janvier 1965. 



Equeurdreville-Hainneville est née. 
Forte de 13 000 habitants en 1965 
et disposant d’une superficie étendue à 1283 hectares.

Située à l’extrêmité de la presqu’île du Cotentin, donc bloquée au nord par la mer, mais protégée par la plus grande rade artificielle du monde, Equeurdreville-Hainneville « ville de bord de mer à la campagne » a poursuivi son urbanisation vers l’ouest et le sud. Avec l’accroissement de population (18 600) habitants, le front de mer est aujourd’hui urbanisé en continuité. Equeurdreville-Hainneville constitue en termes démographiques la deuxièmeville de la Communauté Urbaine de Cherbourg (environ 100 000 habitants) et la troisième du département de la Manche (environ 480 000 hab.)

Situation administrative :

Equeurdreville-Hainneville est chef-lieu (centre administratif) de canton. Celui-ci comprend les communes de Querqueville, Nouainville, Sideville, Teurthéville-Hague, Virandeville et fait partie de la Communauté Urbaine de Cherbourg.