Investissements : épargner et faire des placements

investissement

Le placement idéal n’existe pas. Tout dépend de votre situation personnelle. Combien d’argent voulez-vous et pouvez-vous mettre de côté ? Vous optez pour un placement qui implique un certain risque, mais également une chance de rendement supérieur, ou vous préférez ne prendre aucun risque ? Vous voulez que votre argent reste disponible ou pouvez ‘vous en passer’ temporairement ?

Voilà pourquoi les conseils de placement sont un travail sur mesure. Vous pouvez faire un choix intelligent en concertation avec votre agence de crédit, de façon à toujours tirer le maximum de votre argent.

Entre-temps, vous pouvez vérifier, à l’aide de votre Profil d’Investisseur et du Climat d’Investissement actuel, quelle stratégie d’investissement est la plus indiquée pour vous en ce moment.

Profils d’investissement

Votre agence vous aide à déterminer votre profil d’investisseur. Quel risque êtes-vous prêt à courir ? Vous voulez être certain de votre bénéfice à l’avance ? Ou vous voulez prendre de plus gros risques et comptez sur un rendement plus élevé ?

Certaines formes de placement comme les livrets d’épargne et les bons de caisse vous permettent de connaître le rendement à l’avance. Elles offrent un rendement sûr et continu.

D’autres formes de placement comportent un certain risque notoire. La valeur de ces placements peut grimper ou chuter rapidement, de sorte qu’il est impossible d’en déterminer le résultat final à l’avance. Aussi, si vous optez pour ce type de placement, c’est dans l’espoir d’un rendement plus élevé à long terme.

  • Profil très défensif — Pour vous, la sécurité à court terme est primordiale. La protection du capital est à vos yeux plus importante que des rendements plus élevés liés à des risques eux aussi plus élevés. Votre préférence va à des placements basés sur des rendements fixes, exluant de ce fait les actions sans protection du capital.
    • La stratégie de placement « très défensif »
    • Un aperçu du portefeuille cible « très défensif »
    • Composition du portefeuille cible par région et secteur
  • Profil défensif — Vous évaluez soigneusement le rendement et le risque. Vous prenez un risque limité parce que vous savez qu’ainsi vous pouvez augmenter votre rendement. Voilà pourquoi le placement idéal est pour vous composé de valeurs sûres. Vous prenez en considération un horizon un peu plus lointain pour vos placements, d’un minimum de 3 ans.
    • La stratégie de placement « défensif »
    • Un aperçu du portefeuille cible « défensif »
  • Profil dynamique — Pour vos placements, vous vous souciez surtout du rendement et du long terme. Vous savez qu’un rendement plus élevé comporte un risque plus élevé que la moyenne, mais qu’à long terme (5 à 7 ans), ce rendement plus élevé est probable. Votre placement est un mélange de titres internationaux à taux fixes et d’actions.
    • La stratégie de placement « dynamique »
    • Un aperçu du portefeuille cible « dynamique »
  • Profil très dynamique — Vous êtes un investisseur expérimenté et vous vous focalisez essentiellement sur les avantages des actions et fonds d’actions. Vous visez le rendement le plus élevé tout en étant conscient des fluctuations boursières. L’horizon de placement est ici aussi à long terme : 7 à 10 ans minimum.
    • La stratégie de placement « très dynamique »
    • Un aperçu du portefeuille cible « très dynamique »

La nouvelle directive européenne protège mieux l’investisseur

La MiFID (Markets in Financial Instruments Directive) est en vigueur depuis le 1er novembre 2007. Cette directive harmonise le commerce en instruments financiers – comme des actions, des obligations, des bons de caisse et des fonds – dans l’Union Européenne.

  • Objectifs de la directive MiFID :
    • Rendre le marché des placements plus efficace et plus transparent.
    • Augmenter la concurrence entre les différents acteurs du marché, ce qui doit mener à des taux inférieurs.
    • Nouvelles règles de conduite qui garantissent une protection optimale de l’investisseur.
  • Un niveau de protection adapté — En général, les banques, les courtiers en bourse et les autres intermédiaires financiers ont différents types de clients : des investisseurs particuliers, des entreprises, des acteurs du marché professionnels,… La nouvelle directive stipule que chaque type de client a droit à un niveau de protection adapté. En tant qu’investisseur particulier, vous êtes bien entendu moins au courant des finesses des investissements que, par exemple, le directeur financier d’une multinationale. Vous êtes affecté, en tant que client d’agence, à la catégorie clients retail et bénéficiez ainsi de la protection légale la plus élevée.
  • Conseils sur mesure — Investir intelligemment requiert d’être bien informé. Votre agent de placement financier peut vous y aider, mais il doit savoir à qui il a affaire.
    • Quels sont vos moyens financiers ?
    • Connaissances et expérience concernant les placements ?
    • Quels sont vos objectifs d’investissement ?
    • Quelle est votre attitude à l’égard du rendement et du risque ?Vos réponses à ces questions sont essentielles pour pouvoir formuler des conseils fondés. Voilà pourquoi, les conseillers financiers doivent désormais recueillir ces renseignements auprès de leurs clients.
      Le résultat d’une telle interview est votre profil de risque personnel (très dynamique, dynamique, défensif ou très défensif). Les conseillers tiennent toujours compte de votre profil de risque en formulant des conseils. Si vous n’avez pas encore de profil de risque, vous pouvez vous attendre à recevoir prochainement une invitation à un entretien avec votre agent. Il va de soi que vous êtes toujours libre d’acheter des produits d’investissement de votre propre initiative et comme bon vous semble.
  • Exécution optimale d’ordres de placement — Le prix et les frais de transaction peuvent différer en fonction du lieu d’exécution d’un ordre. La nouvelle directive oblige les institutions financières à veiller à l’exécution aussi optimale que possible d’un ordre. Votre expert s’en charge en passant d’office votre ordre sur le marché national (en général le marché le plus liquide) du produit d’investissement.
  • Informations transparentes — En tant qu’investisseur, vous avez droit à des informations claires, de façon à pouvoir évaluer correctement les caractéristiques et les risques du produit. De plus, il doit apparaître clairement s’il s’agit d’informations générales (publicitaires) ou d’un conseil personnel. La nouvelle directive garantit par ailleurs une communication compréhensible sur les frais, les taux et le traitement de l’ordre. Ainsi, vous devez recevoir une confirmation d’exécution pour chaque ordre et, une fois par an au moins, un aperçu des actifs sur votre compte-titres.

Laisser un commentaire